1er bilan : les changements dans les entreprises liés à la crise du covid-19

Un bilan sur les changements liés à la crise sanitaire du covid-19

1er bilan : les changements dans les entreprises liés à la crise du covid-19

Afin de mieux comprendre les changements dans les entreprises liés à la crise du covid-19, nous vous proposons un rapide tour d’horizon des différents retours d’expériences et témoignages concernant la gestion de la crise. L’annonce du dé-confinement signifie notamment pour les entreprises de faire le bilan des mesures prises pour gérer la crise sanitaire. Comment le télétravail a été mis en place ? Quel est l’opinion des collaborateurs·trices sur ce nouveau mode de travail ? etc…

Les entreprises doivent gérer au mieux le retour des salariés, ou non, dans les locaux. Plus largement, ils doivent penser l’après.

 

 

Le maintien du tous les salariés en télétravail pour certaines entreprises ?

 

Les changements dans les entreprises liés à la crise du covid-19 concernent d’abord le management des salariés et la manière dont sera organisé leur travail et les interactions entre collaborateurs.

Google et Facebook ont été les premiers à annoncer que le retour de leurs salariés dans les locaux ne se ferait pas avant 2021.  Le CEO de Twitter est allé encore plus loin.

 

“Si nos employés ont un poste et une fonction qui leur permettent de travailler depuis chez eux et qu’ils veulent continuer pour toujours, nous ferons en sorte que cela se produise.”

Communication de Twitter (mai 2020)

 

En France, le Premier ministre a déclaré à l’Assemblée nationale, le 28 avril dernier que “Le télétravail doit être maintenu partout où c’est possible, au moins dans les trois prochaines semaines”.

 

Ainsi, plusieurs entreprises ont fait des déclarations dans ce sens.

 

Le directeur des Ressources humaines du groupe PSA a déclaré la semaine dernière dans un live Linkedin puis dans une interview au journal le Point “renforcer le travail à distance, et en faire la référence pour les activités non reliées directement à la production.” 

 

Dans une tribune publié dans les Échos, le président de l’Institut Sapiens déclare que l’Institut “ne rentrera pas au bureau”. Les avantages sont évidents, tels que les heures de transports évitées. “Le bureau était aussi un confort routinier qui risquait de finir par faire de la simple présence un but en soi.”

 

Selon l’enquête “Votre entreprises et le déconfinement” myRHline de mai 2020, 94% des 229 entreprises interrogées envisagent de continuer le télétravail et 51% des entreprises prévoient de consulter les salariés sur la question du déconfinement.

 Les changements dans l’entreprise liés à la crise du covid-19 en sont donc seulement à leurs prémices.

 

 

Retour dans les locaux : quels seront les changements liés à la crise du covid-19 ? 

 

Certaines entreprises ne prévoient pas de laisser leurs collaborateurs·trices en télétravail. Il existe plusieurs raisons, comme la nécessité de relancer la production pour Safran. Pour d’autres, cela peut être la peur de ne pas savoir gérer cette nouvelle relation à distance qui implique des changements profonds de management et voire même de stratégie de production, d’innovation, de formation.

 

“Le retour au travail est nécessaire quand il y a une perte de sens, le télétravail ayant pu entraîner une démotivation chez certains. Le déconfinement doit permettre d’accélérer le chiffre d’affaires, de remobiliser, de redonner un cap, c’est dans ce cas-là qu’il faut faire revenir les gens.”

 

Manuela d’Halloy, directrice générale de la Maison des Entrepreneurs (MdE)

 

Pourtant, il y a aujourd’hui une réflexion autour de l’utilité des bureaux. Ils sont pour les managers un pilier dans la gestion de leur équipe. Mais ils ne pourront sûrement plus compter autant sur les bureaux pour faciliter le management.

 

Pour la start-up Bloom At Work, la tendance aux locaux plus petits dans les entreprises déjà rompues au télétravail partiel va s’accentuer. “Mais attention, le but premier ne doit pas être de faire des économies, prévient Charles de Fréminville, le CEO. Plus les collaborateurs sont éloignés, et plus les moments de présence sont importants. Même s’ils sont un peu plus petits, les locaux doivent rester accueillants, beaux et symboliques.”

 

De plus en plus d’entreprises vont opter pour des espaces de coworking. Mais ces espaces devront s’adapter en terme d’accueil et de mesures sanitaires.

 

De même, si les entreprises veulent réintégrer leurs collaborateurs·trices dans les locaux, il leur faudra respecter de nombreuses mesures sanitaires. Des planning d’occupation des locaux peuvent aussi être mis en oeuvre. C’est le cas pour Cegedim SRH.

 

“Cegedim SRH disposait avant la crise d’outils d’aide à la planification. Cette base a permis le développement d’un outil d’aide à la planification de déconfinement. Il permet d’identifier les présences obligatoires pour le bon fonctionnement de l’entreprise et de planifier les présences en fonction des réalités d’espace, d’équipes et de fonctions.”

 

Jacques-Olivier DEMAY, Directeur de projets

 

 

Un changement majeur pour les entreprises liés à la crise du covid-19 : la Communication !

 

Les changements dans les entreprises liés à la crise du covid-19 impactent donc le management et l’organisation du travail, ainsi que la communication.

Quand la crise est quasi permanente, la communication doit se transformer en profondeur. Il est nécessaire d’anticiper les transformations et de développer une meilleure culture de “gestion de l’incertitude”. Cela doit donc se faire au travers des orientations stratégiques, managériales et évidemment de communication.

 

Le Directeur IT & Transformation Monde d’une entreprise américaine de 10 000 collaborateurs nous confiait récemment que l’entreprise allait se séparer de plusieurs centaines de collaborateurs·trices. Ils n’avaient pas encore communiqué sur ce plan. En effet, eux-même n’étaient pas encore alignés sur la stratégie à adopter. Une partie du Comex souhaitait le faire sur des critères de métier et hard skills. Une autre partie souhaitait introduire la notion de softskills. En effet, ces compétences comportementales sont indispensables à une bonne gestion du travail à distance. Elles permettent une meilleure gestion du changement et de l’incertitude.

 

Ces décisions devant être prises dans des temps de plus en plus courts en assurant une continuité de l’engagement et de la performance, le top management doit plus que jamais être cohérent et clair dans sa manière de tenir informer les collaborateurs·trices de leur avenir proche.

 

“Nous avons toujours favorisé à Bureau Veritas la proximité, l’échange, la communication. Il faut absolument préserver ce lien et c’est tout ce qu’il faut réinventer à travers le télétravail. Comment on garde le lien ? Personnellement depuis six semaines, j’ai l’impression d’être plus proche avec mon équipe que je ne l’étais auparavant car ça force la création d’un lien, on compense peut-être par une sur-communication, une proximité différente, on organise des événements différents, on réapprend un mode de fonctionnement en collaborant à distance et on se mettant dans une autre forme de disponibilité.”

 

Frédéric Bouckenhove, directeur des ressources humaines de Bureau Veritas

 

 

Vers des changements durables dans les entreprises liés à la crise du covid-19 se dessinent

 

Une des leçons de cette crise sanitaire est donc l’importance de la communication. Les entreprises doivent communiquer en amont et lors du retour des collaborateurs ·trices sur les changements liés à la crise du covid-19. Elles doivent également informer à propos des nouvelles habitudes managériales et de travail.

 

“Il faut identifier les activités clés, les personnes qui y contribuent, quelles sont les interdépendances et détailler les nouvelles contraintes.

Y compris avec les salariés en chômage partiel pour éviter l’isolement. Tous les salariés doivent être prévenus en amont du plan d’action, des nouvelles règles sanitaires, des dates et modalités de reprise. Il faut aussi envisager un plan de soutien psychologique pour ceux dont les proches ont été touchés par la maladie.” 

 

Julie Vallée, directrice associée du cabinet Iremos, spécialisée en gestion de crise.

 

Plus largement, cette crise sanitaire aura provoquée de nombreuses interrogations auxquelles il faudra apporter des réponses.

 

“Pour beaucoup d’entreprises aujourd’hui c’est un point de questionnement sur ce qui sortira de cette période de confinement, autour du télétravail, et des avantages qu’il procure sur la santé, l’environnement, le mode de fonctionnement en entreprise, sur le management. Il y a énormément de réflexions en cours et je pense que c’est un vrai sujet d’avenir.” 

 

Frédéric Bouckenhove, directeur des ressources humaines de Bureau Veritas

 

Les changements dans l’entreprise liés à la crise du covid-19 sont profonds. Les organisations devront mettre en place de nouveaux repères pour leur écosystème. Ce faisant elles auront tout intérêt à être capable de se réadapter. In fine, elles devront développer une culture de l’agilité bien plus importante qu’elles ne pouvaient l’imaginer avec cette crise.

 

Un article co-écrit par Victoire KEUNEBROEK et Selim SAADI

admin